Collectif de l'IUFM de Grenoble

Publié le par Webmaster

1) notre blog vient d'être ouvert : http://collectifiufmgrenoble.wordpress.com/
 
2) nous avons lancé une pétition en ligne depuis une semaine "notre nom nous appartient" à l'adresse suivante :
 
 
3) et pour finir, un petit peu d'humour : "un billet pour rire"
 
Le 6 février, déclaration du Président de la CD-IUFM à l'AEF : "Il est impératif que des dispositifs de formation professionnelle initiale soient mis en place dès la rentrée 2009 et qu'ils puissent être ajustés et régulés dans les premières années de leur mise en oeuvre. Sans remontée des maquettes, les étudiants qui se destinent aux métiers de l'enseignement n'auront rien l'année prochaine".
 
Le 13 février, message du Président de la CD-IUFM aux Directeurs d'IUFM : "Je suis d'accord pour une réaction spécifique de la CD mais pour une réaction qui aille plus loin que la protestation indignée, qui aborde les problèmes de fond et qui ne pourra probablement pas se dispenser de beaucoup plus d'agressivité. Mais ceci signifie un changement radical de notre positionnement politique par rapport à notre dernière CD".
 
Le 16 février, lettre ouverte des Directeurs d'IUFM à Xavier Darcos : "Quelle n'a pas été notre surprise, et notre indignation, de vous entendre le 12 février dernier, sur Radio Monte Carlo, dévaloriser la culture universitaire, dévaloriser le travail des IUFM, voire insulter leurs personnels ! (...) Il est vrai que la réforme que vous avez décidée a été, ces derniers temps, fortement contestée. (...) Sans aucun doute, le mode de communication sur ce sujet a fini par créer la défiance. (...) Sur le fond, le grand handicap de votre réforme est son caractère compliqué. (...) Ce dont nous avons besoin, c'est de connaître votre position." (le reste de la lettre vaut aussi un coup d'oeil)
 
Conclusion : Vive RMC ! Merci RMC d'éveiller les consciences (à force de n'écouter que des radio publiques, on avait fini par croire que tout le monde savait)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article