La dépêche.fr

Publié le par Webmaster

Vic-en-Bigoore. Coups de butoir à l'Éducation nationale

Les Réseaux d'aides spécialisées vont-ils disparaître ?

Sauver les Rased des écoles et défendre les valeurs du service public de l'éducation.
Sauver les Rased des écoles et défendre les valeurs du service public de l'éducation.

Les Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficultés (Rased), apparus avec la circulaire n° 90-082 du 9 avril 1990, texte fondateur, sont régis aujourd'hui par le titre II de la circulaire n° 2002-113 du 30 avril 2002.

« Ils ont pour mission de fournir des aides spécialisées à des élèves en difficulté dans les classes ordinaires des écoles primaires, à la demande des enseignants de ces classes, dans ces classes ou hors de ces classes. » Ils comprennent des enseignants spécialisés chargés des aides à dominante pédagogique, les « maîtres E » (difficultés d'apprentissage), des enseignants spécialisés chargés des aides à dominante rééducative, les « maîtres G » (difficultés d'adaptation à l'école), et des psychologues scolaires. Au Rased de l'école Pierre-Guillard interviennent Mmes Falcette, Gicquel et Schucht, dans chacune des fonctions citées.

Dans le packaging de la réforme Darcos : la suppression en 2009 de plus de 3.000 postes de Rased ; « une mesure justifiée par la mise en place, depuis la dernière rentrée, de l'aide personnalisée assurée par les enseignants des classes, en plus du temps scolaire. Une mesure prise sans évaluation de l'action des équipes de Rased ; sans expérimentation préalable ; sans consultation des professionnels ni des parents ».

Lors du marché hebdomadaire, les enseignantes spécialisées du Rased de Vic sont allées au-devant des parents pour expliquer et recueillir des signatures. Pas moins de 8 personnes engagées dans l'action « Sauvons les Rased », à l'initiative des syndicats SNUipp FSU ; SGEN-CFDT ; SE-UNSA ; SUD éducation ; SNUDI FO ; SMedEN FO ; FNAME ; FNAREN AFPEN ; FERC-CGT et soutenue par les fédérations de parents ont collecté 305 signatures.

Pour plus d'informations, consulter le site (http://sauvonslesrased.org)

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article