La depeche.fr

Publié le par Webmaster

Bonnefoy. Les parents d'élèves manifestent leur colère

Face à la menace de suppression de postes, ils se sont réunis jeudi soir devant les locaux de l'inspection de l'éducation nationale.

Une partie de la délégation des parents des secteurs 31200 et 31500 reçue par trois inspecteurs de l'éducation nationale. Photo DDM, Gérard Freyssenge
Une partie de la délégation des parents des secteurs 31200 et 31500 reçue par trois inspecteurs de l'éducation nationale. Photo DDM, Gérard Freyssenge

Jeudi, à 17 heures, plus d'une centaine de parents d'élèves et d'enseignants des écoles des secteurs postaux 31500 et 31200 se sont rassemblés tous habillés de gilets jaunes, devant les locaux de l'inspection de l'éducation nationale, 18 rue du Faubourg Bonnefoy pour « dénoncer l'entreprise de démolition de l'école publique ».

Ils ont ensuite été reçus par Jean-Claude Clerc, Frédéric Detchart et Sylvie Renouf, trois inspecteurs de l'Education nationale.

pétitions et autres actions prévues

Patrice Soulié, responsable du Snuipp-Fsu 31, relayé par des parents d'élèves FCPE et des enseignants de plusieurs groupes scolaires (Monge, Michoun, Cuvier, Matabiau, La Maourine, Nord, Sarrat), et par les associations de maîtres spécialisées, l'association des Psychologues 31, du Collectif « Sauvons les RASED », l'Association de maîtres E, ont dénoncé d'une même voix « l'entreprise de démolition de l'école publique organisée par M. Darcos ».

menaces sur l'école maternelle

« 6 500 postes en moins à l'école élémentaire alors qu'il y a 16 000 élèves supplémentaires, disparition programmée des réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté à partir de la rentrée 2009 ; menace sur l'école maternelle avec la mise en place en son sein de ''Jardins d'éveil'' payants ; suppression de deux heures d'enseignement et de la formation initiale des maîtres, recrutement programmé de remplaçants précaires et non formés », ont-ils rappelé.

Après la remise de pétitions et de lettres de soutien à leur collègue Alain Refalo de Colomiers, menacé de sanctions, les enseignants et les parents d'élèves se sont quittés en se donnant rendez-vous.

Ils participeront à la journée nationale d'action du 10 décembre à 14 heures au Capitole, à la manifestation du samedi 13 décembre à 10 h 30 place Arnaud-Bernard et le 17 décembre, date du rassemblement devant l'Inspection Académique de la Haute Garonne et de la soirée de « Veillée de l'École Publique ».

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article