Vousnousils.fr : Programmes 2008: un instituteur prône "la désobéissance pédagogique"

Publié le par Webmaster

L'inspection académique de la Haute-Garonne a indiqué vendredi qu'elle venait d'être saisie du cas d'un professeur des écoles de Colomiers, qui a, sur internet, appelé à la "désobéissance pédagogique" pour protester contre les programmes scolaires préconisés à la rentrée 2008.

"Depuis un an, au nom des indispensables réformes, un processus négatif de déconstruction de l'Education Nationale s'est engagé qui désespère de plus en plus d'enseignants", indique Alain Refalo, professeur des écoles à Colomiers, en banlieue toulousaine, sur le blog "Résistances pédagogiques".

Cet enseignant avait dans un premier temps adressé ce courier à l'inspecteur de circonscription, qui l'a reçu jeudi, avant de le reproduire sur internet. "M. Refalo avait cherché à suivre la voie normale", a déclaré l'inspecteur d'académie Jean-Louis Baglan, regrettant que l'enseignant ait "publié sa lettre".

"La question aujourd'hui est de savoir quel écart existe entre ce qu'il a déclaré et ce qu'il enseigne aux enfants", a souligné M. Baglan, en référence aux déclarations de l'enseignant qui conteste la semaine de quatre jours et les nouveaux programmes, préférant "continuer à travailler dans l'esprit des programmes de 2002", qui n'ont, selon lui, "pas fait l'objet d'une évaluation sérieuse".

Sur ce blog, déjà consulté vendredi plus de 24.000 fois, Alain Refalo affirme "entrer en résistance et même en désobéissance (...) par nécessité" et dans l'espoir que "cette résistance portera ces fruits".

"Il est évident que l'administration ne peut pas tolérer qu'un fonctionnaire puisse s'exprimer de la sorte. Une attitude que je condamne", a poursuivi M. Baglan, qui note que l'enseignant a fait évoluer sa désobéissance de "civique" à "pédagogique".

L'inspecteur d'académie, pour qui "il est important de procéder à des vérifications", a indiqué que l'instituteur encourt une sanction allant du blâme à la révocation.

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article