Le blog à Jef - Blog LeMonde.fr : Education Nationale, privatisation et flicage

Publié le par Webmaster

Les “Jardins d’éveil” de Mme Morano fleurent bon une privatisation, rampante et progressive, de l’éducation nationale envisagée par N. Sarkozy. De quoi s’agit-il ?

Jusqu’ici, les Ecoles maternelles, accueillaient les enfants de 2 à 6 ans. M. Darcos s’était déjà élevé contre le fait que des Bac + 5 soient employés pour charger les couches et surveiller les siestes. Mme Morano propose que les enfants de 2 à 3 ans soient maintenant accueillis dans des “Jardins d’éveil” financés par les collectivités locales, la Caf (Allocations Familiales) et les parents. Cette proposition fait suite à un rapport de deux sénateurs UMP: “Il s’agit d’offrir aux familles d’autres lieux que la classe pour l’accueil des moins de trois ans, d’accroître l’offre de garde et de ne plus instrumentaliser cette question de la scolarisation précoce”.

L’entreprise est pour l’instant envisagée dans deux départements-tests: le Rhône et la Mayenne, dès la rentrée 2009.

Nous avons là un concentré des intentions gouvernementales: (1) mettre à la charge des collectivités locales un désengagement supplémentaire de l’état. (2) Privatiser tout ce qui peut l’être. (3) Cela s’accompagne d’une baisse de 10% des budgets de la CAF pour les équipements de la petite enfance. (4) Cela permet de supprimer de nouveaux poste d’enseignants en les remplaçant par des personnels “formés à la petite enfance”.

Actuellement, du fait des suppressions progressives, environ 20% seulement des enfants de moins de 3 ans sont scolarisés en Maternelle. On assiste donc à un étouffement progressif menant à une réforme radicale. De la même manière que les déficits de la Sécurité Sociale, toujours plus importants sous les gouvernements de droite, vont mener à sa suppression pure et simple au bénéfice des assurances privées.

Autre point sur le même sujet. J’ai en main l’appel d’offres (CCP n° 2008 / 57 du 15 octobre 2008) de X. Darcos pour le flicage de ses personnels (220 000 €/an en deux lots). Il s’agit d’une demande de veille, notamment sur les points suivants:

“- Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion
- Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau
- Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation
- Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)
- Suivre les informations signifiantes dans le temps
- Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.)
- Rapprocher ces informations et les interpréter
- Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise
- Alerter et préconiser en conséquence

La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne : sites «commentateurs» de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion… Plus particulièrement en matière de veille Internet, l’analyse permettra un suivi précis de l’évolution de l’opinion internaute et des arguments émergents relayés et commentés sur ce canal…. Les thèmes émergents sont signalés par le prestataire. Les thèmes émergents seront identifiés dans le cadre de l’activité de veille Internet qui permettra de mieux anticiper les mouvements d’opinion et les critiques et de détecter systématiquement les signaux faibles de crise… Les vidéos, pétitions en ligne, appels à démission, doivent être suivis avec une attention particulière et signalées en temps réel. Des éléments quantitatifs (nombre d’interventions, nombre de commentaires, mots les plus fréquemment cités) seront systématiquement inclus. L’audience et l’influence des sources et des relais seront précisées”.

Sur ce point, voir aussi Le Monde .

Nous vivons dans un pays formidable!

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article