Le blog de l'équipe Education du Nouvel Obs : Big Darcos is watching you... and me !

Publié le par Webmaster

Depuis quelques jours maintenant l’appel d’offre du ministère de l’Education Nationale commence à faire grand bruit sur la blogosphère et ailleurs.
Il s’agit, moyennant 220 000 euros –ce n’est pas la crise pour tout le monde…- de surveiller l’opinion sur le Net, en tête les médias et les enseignants, avec des termes qui font légèrement froid dans le dos :
« Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion
Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau
Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation
Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise
Alerter et préconiser en conséquence »
Sic ! Et de préciser, si jamais ce n’était pas assez clair :
«Les informations signifiantes pertinentes sont celles qui préfigurent un débat, un « risque opinion » potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués. »
Cette surveillance doit porter sur les commentateurs de l’actualité, les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis, d’associations, de militants, les forums grand public, les blogs etc. etc.
Pour se dédouaner, le ministre assure qu’il s’agit là d’une démarche banale, courante et déjà initiée par son prédécesseur, Gilles de Robien. Nous voilà totalement rassurés, puisque c’est normal !
Véronique Radier

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article