Ouest France le 27 juin

Publié le par Webmaster

Ils campent à l'école pour dire non aux réformes

Le ministre ne voulait pas d'une « foire du caravaning ». Des parents mayennais organisent ce soir une « Nuit du caravaning » dans les établissements.

« Je ne voudrais pas qu'on transforme les écoles de France en foire du caravaning. » Xavier Darcos, ministre de l'Éducation, avait ainsi brocardé la « Nuit des écoles » du 14 juin. Elle avait vu des parents d'élèves, mécontents des réformes annoncées par le ministre, occuper environ 650 écoles en France.

L'apostrophe de Xavier Darcos n'a pas plu à des parents d'élèves et enseignants de Mayenne. Mais elle leur a donné une idée : organiser la « Nuit du caravaning », bien sûr. Une douzaine d'écoles ont répondu favorablement et prévoient d'occuper les cours, ce vendredi soir, avec tentes et caravanes, selon les cas. À Cossé-le-Vivien, par exemple, les parents de la maternelle et de l'école primaire publiques ont prévu de planter les tentes dès la fin de la classe, à 16 h 30.

« L'école est finie »

« Il y a des pelouses pour cela. Nous organiserons ensuite un apéro-discussion sur les réformes et nous informerons ceux qui ne le sont pas encore, indique une mère d'élève, enseignante de métier. Nous profiterons de la soirée pour préparer des banderoles que nous laisserons autour de l'école pendant les vacances. » Du genre « Bonne vacances, M. Darcos ». Avec l'idée de se retrouver à la rentrée.

La Nuit du caravaning est organisée en prélude à l'opération nationale « L'école est finie », qui aura lieu samedi matin. Sur leur site Internet, les organisateurs annoncent 770 écoles participantes, dans 63 départements français. Cette matinée se veut « conviviale et citoyenne » et a pour but de débattre de la réforme des programmes du primaire, de la semaine de quatre jours, des effectifs... Les organisateurs (parmi lesquels des militants FCPE, des syndicalistes ou des parents sans étiquette) entendent montrer que de nombreuses écoles en France se mobilisent pour leur avenir et « informer sur les dangers des mesures Darcos ».

Daniel LE GALL.

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article