COMMUNIQUE DE L’USEP44

Publié le par Webmaster

L’USEP44 S’INQUIETE ET MAINTIENT LE CAP DANS LA TEMPETE !

Le Comité Directeur de l’USEP de Loire Atlantique tient à traduire la vive inquiétude de ses adhérents face aux réformes actuelles de l’Ecole et particulièrement aux futurs programmes de l’école primaire. La qualité du service public d’éducation nous semble mise à mal par la réorganisation de la semaine scolaire et par la diminution des moyens qui lui sont accordés.

La disparition des compétences générales et transversales dans les programmes d’EPS engage à concevoir l’Education Physique et Sportive comme une accumulation d’activités sportives sans liens entre elles. La mise sous silence du caractère transversal de l’enseignement engage à ne plus rechercher le sens que des projets comme les nôtres peuvent mettre au service de l’interdisciplinarité des apprentissages.

C’est pourquoi, il nous semble essentiel de réaffirmer aujourd’hui, qu’au sein de la Ligue de l’Enseignement, nous ancrons nos actions sur des valeurs qui sont la responsabilisation de l’enfant et son implication dans les projets qu’il peut vivre au sein de l’école. Les projets de rencontres sportives scolaires USEP que nous proposons à nos élèves leur permettent d’apprendre en vivant des situations de solidarité et d’échange avec les autres, dans un cadre de mixité, le respect des autres et de soi, le respect et le partage de règles, le respect de l’environnement…

Notre volonté est de continuer à initier et soutenir des projets qui contribuent à former des enfants, futurs citoyens responsables .

En Loire-Atlantique, nous sommes plus de 700 enseignants à avoir fait le choix pédagogique de l’USEP pour enseigner ces valeurs à nos élèves et pour continuer à défendre et promouvoir le service public d’éducation !

Contact : Pierre CHEVALIER

E-mail : usep44@fal44.org Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Vous pouvez également télécharger ici le document en format pdf

Commenter cet article