L'Express le 13 juin

Publié le par Webmaster

La nuit des écoles, "première" ce soir

Par LEXPRESS.fr, mis à jour le 13/06/2008 à 16:20 - publié le 13/06/2008

Munis de sacs de couchage et d'un bon oreiller, parents d'élèves, enseignants et élus vont, le temps d'une nuit, occuper environ un millier d'écoles, un peu partout en France. Ce mouvement a pour but d'alerter l'opinion sur les "dangers" des mesures prises par le gouvernement en matière d'éducation.

"Les programmes ont été bâclés et le samedi supprimé rend la semaine encore plus chargée. Résultat, on nous demande de faire une leçon et d'enchaîner avec les exercices, alors qu'il serait plus logique de varier les démarches, pour que les élèves apprennent aussi par eux-mêmes, notamment en faisant quelques expériences", explique un enseignant de Loire-Atlantique, impliqué dans le projet "nuit des écoles".

Christiane Allain, la secrétaire générale de la FCPE (fédération de conseils de parents d'élèves), dénonce aussi les réformes récentes : "Xavier Darcos veut rajouter aux enfants en difficulté des stages pendant l'été. Ce qui est, je pense, une grossière erreur. Il ne faut pas les surcharger".  

Ce vendredi soir, les parents d'élèves du privé comme du public vont se retrouver et pouvoir débattre ensemble de l'avenir de l'enseignement. "On entend parler des fonctionnaires inquiets, des problèmes de salaires, ou encore des retraites... C'est très bien, mais tout se mélange un peu. Cette nuit des écoles, c'est pour vraiment parler du fond des mesures Darcos, contre lesquelles nous nous mobilisons", précise l'enseignant de Loire-Atlantique. 

Au programme: football, barbecue...et réformes de l'éducation

Cette réunion se veut également un moment agréable pour les campeurs d'un soir. "Dans chaque école, les gens discuteront, d'autres regarderont le match de football. S'il fait beau, pourquoi ne pas organiser un barbecue. Plus on est nombreux, plus on rit", plaisante Christiane Allain.

"La nuit des écoles" a semble-t-il déjà rempli son objectif. Pour preuve, des députés comme Jack Lang ont indiqué qu'ils passeraient dans plusieurs écoles afin de soutenir cette démarche.

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article