Le fil actu de la journée du 13 juin : Solidarité envers notre collègue Sami Ben Meziane

Publié le par Webmaster

Manifestation de soutien à l'enseignant entendu actuellement à l'Hôtel de police

Les enseignants sont toujours devant l'Hôtel de police à Nantes

Les enseignants sont toujours devant l'Hôtel de police à Nantes
Depuis 9 h, deux cents manifestants, au plus fort de la matinée, apportent leur soutien à l'enseignant entendu suite aux incidents de l'inspection d'académie, à Nantes, mercredi dernier. Placé en garde à vue ce matin pour entendre sa version des faits, l'enseignant Sami Benzemiane est toujours en audition.

L'insituteur d'Indre toujours entendu à l'Hôtel de police

Depuis 9 h ce matin, Sami Benzemiane est toujours entendu à l'Hôtel de police de Nantes dans le cadre d'une garde à vue de 24 h. Cet enseignant, interpellé mercredi après les incidents à l'inspection d'académie, devait donner sa version des faits aujourd'hui. Son avocat attend de connaître la suite donnée à son audition. Le procureur doit se prononcer dans la journée. Les manifestants sont fidèles devant le commissariat, depuis la matinée, pour soutenir leur collègue.


Incidents lors d'une manifestation : l'instituteur d'Indre comparaîtra devant la justice en février

Sami Benmeziane (à droite) à l'issue de son audition, a été réconforté par les 400 manifestants venus le soutenir.

Sami Benmeziane (à droite) à l'issue de son audition, a été réconforté par les 400 manifestants venus le soutenir.
L'instituteur du groupe scolaire Jules-Ferry, à Indre, interpellé après les incidents survenus mercredi dernier à l'inspection d'Académie, est sorti libre vers 15 h 15 de l'Hôtel de police de Waldeck-Rousseau, à Nantes, après une audition de plus de cinq heures. Sami Benmeziane comparaîtra le 23 février 2009 devant le tribunal correctionnel pour rébellion à l'encontre des forces de l'ordre. Il encourt jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende. Plus de 400 enseignants, parents d'élèves et élus ont manifesté aujourd'hui, pendant son audition, devant le commissariat  Waldeck-Rousseau, pour réclamer sa libération. 




Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article