Aizenay (85)

Publié le par Webmaster

Joël Blanchard

Professeur d’école

Directeur

Ecole Publique élémentaire

Groupe Scolaire Louis Buton

85190 Aizenay

 
à Monsieur l’Inspecteur d’Académie de la Vendée

S/c Monsieur l’Inspecteur de l’Education Nationale Roche Nord

 
 
Objet : Stage de remise à niveau proposés aux élèves présentant en fin d’école primaire des difficultés en français ou en mathématiques.

 
 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

 

Considérant que les difficultés scolaires que peuvent rencontrer quelques enfants, en français et en mathématiques, relèvent d’un dispositif d’aide autrement plus complexe qu’une simple remédiation de quelques heures ;

Considérant que la prise en charge de ces enfants nécessite un travail d’équipe de professionnels (enseignants spécialisés des RASED, enseignants de la classe et du cycle…) travaillant en concertation ;

 

Considérant que les difficultés scolaires, en français et en mathématiques, cachent souvent aussi des difficultés dans d’autres domaines de compétences (expression orale, expression corporelle, expression artistique, sciences de la vie, langue vivante, informatique…) ou relationnelles, voire de comportement, dépendantes les unes des autres ;

 

Considérant qu’une des réponses à la réussite des élèves passe par des choix et des pratiques pédagogiques qui font largement appel à l’expression, à la création, à l’expérience mais aussi à l’individualisation et à la personnalisation des apprentissages dans le cadre d’une classe coopérative qui valorise et reconnaît au quotidien chaque enfant en tant qu’être ;

 

Considérant que ces stages sont la plus mauvaise solution à apporter aux enfants rencontrant des difficultés pour lesquelles quelques heures supplémentaires, ne pourront, par une simple répétition en petits groupes de ce qui se fait déjà au quotidien dans la classe, permettre de les sortir des difficultés sur lesquelles travaillent souvent les enseignants successifs depuis des années ;

 

Considérant que s’il existe une ligne budgétaire pour rémunérer en heures supplémentaires d’enseignement bénéficiant d’exonération fiscale et sociale,  majorées de 25%, des enseignants volontaires pour ces stages, il doit pouvoir exister un budget pour la création de postes d’enseignants susceptibles d’assurer l’intégralité des remplacements des enseignants indisponibles, de diminuer sensiblement le nombre d’élèves par classe, d’améliorer l’accueil dès 2 ans en école maternelle, ou de renforcer les moyens attribués aux RASED, mieux à même d’accompagner positivement les enfants en difficultés scolaires.

C’est pourquoi, dans le cadre de ma fonction de directeur, je vous informe, Monsieur l’Inspecteur d’Académie :

- que je n’informerai pas les familles de ce dispositif,

- que je ne participerai pas à la sélection des enfants de 2ème année et de 3ème année de cycle III ni dans ma classe, ni dans les autres classes de cycle III de l’école,

- que je n’établirai pas de bilan de compétences en français et en mathématiques d’élèves qui aurait été désignés dans ma classe ou dans mon école, à mon insu,

- que je ne me porterai pas candidat pour encadrer de tels stages,

- que je ne participerai, en aucun cas, à la mise en place pratique, avec la Mairie de tels stages dans l’école,

- que je dégage toute responsabilité en cas d’organisation, à mon insu, d’un tel stage dans l’école dont j’assume la direction.

 
Je vous prie de croire, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, en l’expression de mes salutations les plus respectueuses et en mon profond dévouement au service public d’Education.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Commenter cet article