Communiqué de presse de la mairie de Nantes

Publié le par Webmaster

Le député-maire Jean Marc Ayrault exprime ses inquiétudes sur l’avenir de l’école républicaine


La Ville de Nantes réaffirme sa volonté d'une école pour tous En ce jour de manifestation en faveur de l'école, la Ville de Nantes comprend le malaise qui existe tant chez les équipes éducatives que chez les parents d'élèves. Elle partage ces inquiétudes. La Ville de Nantes réaffirme sa volonté d'une école pour tous et refuse la création d'une école à plusieurs vitesses. L'école doit être organisée pour donner à tous les enfants les moyens de la réussite éducative, de la construction personnelle. Plusieurs mesures annoncées sans aucune concertation par le ministère de l'Education nationale sont inquiétantes :

* les suppressions de postes, notamment dans les Réseaux d'Aide Spécialisée pour les Enfants en Difficulté (RASED).

* l'organisation du temps scolaire : la suppression du samedi matin aura des conséquences importantes en termes d'organisation du calendrier scolaire et de l'organisation du travail de chacun. Il est donc essentiel qu'elle fasse l'objet de discussions pour que sa mise en œuvre ne soit pas source de dysfonctionnements.

* Par ailleurs le devenir des Emplois Vie Scolaire et des Assistants Vie Scolaire reste en suspens : près de 30 000 personnes n'ont à ce jour aucune visibilité sur leur avenir, alors qu'elles interviennent quotidiennement dans de très nombreuses écoles de notre pays en accompagnant les enfants en situation de handicap et en assistant le directeur dans la vie de l'école.

D'une manière générale, les questions éducatives, qui représentent des enjeux majeurs, sont trop importantes pour que l'on puisse se passer d'un dialogue sérieux et approfondi avec l'ensemble des partenaires intéressés.

Communiqué de presse publié le 23 mai par ville de Nantes

Pour mémoire: Jean Marc Ayrault est le député-maire de la Ville de Nantes et Président du groupe parlementaire parti socialiste à l'Assemblée Nationale.

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article