Un ministre si respectable ...

Publié le par Webmaster


dans les archives de Marianne :

Une fuite au bac a bien failli nous priver d'un ministre

Nous sommes en 1982, en juin, le bac approche. Xavier Darcos - futur ministre de l'Enseignement scolaire du gouvernement Raffarin - est alors un brillant professeur agrégé de lettres au lycée Laure-Gatet de Périgueux et membre de la commission académique qui choisit les sujets du bac. Quelques jours avant l'examen, le prof Darcos (alors âgé de 35 ans) fait réviser à ses élèves un sujet très voisin de l'un des trois proposés aux futurs bachoteurs. Tant et si bien que des rumeurs de «fuites» ayant profité à des élèves viennent aux oreilles du recteur de l'académie de Bordeaux, qui fait annuler l'épreuve dans la ville de Périgueux, ordonne une enquête administrative et dépose plainte contre X. Les 670 candidats repasseront l'épreuve en octobre. Inculpé, Xavier Darcos comparaît le 30 mai 1983 devant le tribunal de grande instance de Périgueux. Xavier Darcos est relaxé. Il deviendra même doyen de l'inspection générale, avant d'être ministre: un cursus sans fautes, pour un prof finalement relax

et pour de plus amples détails voir
    ici

sans rancune Monsieur le Ministre ;-)

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article