Ouest France (24 mai)

Publié le par Webmaster

80 écoles occupées en Loire-Atlantique

A Anetz, les parents d'élèves de l'école de la Fontaine se sont mobilisés comme 79 écoles du département. A Anetz, les parents d'élèves de l'école de la Fontaine se sont mobilisés comme 79 écoles du département.
cachePubVide('pubDetailArt');

De la métropole nantaise au pays de Saint-Nazaire, du Vignoble au Pays de Retz, la liste des écoles occupées par les parents mécontents de la réforme de l'éducation est longue. L'inspection académique a recensé officiellement « 80 écoles sur 580 concernées par une occupation et 2 % d'enseignants grévistes... »

Du nord au sud du département, les actions ont suivi, à quelques variantes près, le même mode opératoire : « Des équipes enseignantes en grève alternée pour accueillir les enfants. Des parents occupant le bureau du directeur (en moyenne 5 à 10 par école), mais sans qu'il y ait blocage desécoles... » précise un représentant du mouvement « Action éducation en Loire-Atlantique », qui émane de l'assemblée générale des enseignants grévistes et qui appelle les parents d'élèves à occuper les écoles ce samedi.

Dans la métropole nantaise. A Rezé, Orvault, Thouaré, Mauves-sur-Loire, Sainte-Luce ou Saint-Herblain, le fonctionnement de nombreuses écoles a été affecté par les occupations. La seule ville de Nantes a connu une très forte mobilisation. A Bouguenais vendredi soir, l'inspecteur académique du secteur a invité les parents de plusieurs établissements à venir dialoguer dans une école occupée.

A Saint-Nazaire. Trois groupes scolaires en particulier (Ernest-Renan, Paul-Bert et Michelet) mobilisent les parents depuis le début de la semaine et le mouvement se poursuit. Même chose à Prinquiau, Campbon et Donges. Les enseignants, dans leur grande majorité, ne sont pas en grève, mais affichent leur hostilité à la réforme Darcos. L'école maternelle Prince-Bois, à Savenay, est en outre occupée par les parents depuis jeudi matin ; un pique-nique est organisé au collège Saint-Exupéry de Savenay, samedi midi, avant de partir en convoi vers Nantes pour la manif ; les parents d'élèves des groupes scolaires publics de Saint-Malo-de-Guersac et Saint-Joachim appellent aussi à occuper leurs écoles, ce samedi.

En Pays-de-Retz. Une vingtaine d'écoles sont soit en grève alternée, soit occupées ponctuellement par des parents et des enseignants. Le collège Saint-Exupéry de La Montagne, annonce en soutien, une occupation du site ce samedi.

Dans le Vignoble. A Monnières, deux écoles (privée et publique) occupées. Aujourd'hui, les parents iront poster une lettre à Nicolas Sarkozy. Au Loroux-Bottereau, une école occupée depuis mardi. A Mouzillon, une école occupée ce matin.

Dans le Castelbriantais. Des écoles sont occupées depuis hier, comme à La Grigonnais ou à Vay. D'autres mouvements sont entamés à Casson, Soudan, Saffré, Petit-Mars, La Chevallerais (qui manifeste pour l'ouverture d'une 4e?classe) ou encore à Nort-sur-Erdre. Envoi de courriers, courriels à l'inspection académique, pétitions,opérations escargot ou barrages filtrants sont quelques-unes des actions retenues. Même mobilisation de Fégréac à Blain, dans le Pays des Trois-Rivières.

Dans le pays d'Ancenis. A Saint-Herblon : occupation d'une école d'une centaine d'élèves par une vingtaine de parents jusqu'à aujourd'hui. A Saint-Mars-la-Jaille : blocage de l'école Jules-Ferry ce samedi matin jusqu'à lundi matin. Mobilisation encore à Oudon, Trans-sur-Erdre, Riaillé, Pannecé, Mésanger, Teillé, Joué-sur-Erdre... Pas de mouvement pour l'heure à Ancenis.

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article