Nantes - école Paul Gauguin

Publié le par Webmaster

p_gaugin.jpg

p_gaugin2.jpg

ENSEIGNANTS EN GREVE TOUTE LA SEMAINE


Lundi 19, mardi 20 et vendredi 23 mai, nous sommes grévistes mais nous accueillerons les enfants à l’école. Nous organiserons un accueil sur les 2 sites. Les enfants ne seront pas forcément accueillis par leur enseignant attitré puisque certains d’entre nous seront dans l’action.

Jeudi 22 mai, l’école sera fermée.

Vous pouvez soutenir le mouvement en ne mettant pas vos enfants à l’école. Certains parents organisent un accueil chez eux. (voir tableaux d’affichage)

N’hésitez pas à prendre contact avec les parents élus pour participer avec eux à des actions soutenant le mouvement.

Nous avons besoin de vous pour essayer de conserver une école qui respecte les besoins et le rythme de vos enfants.

POURQUOI LA GREVE ?


Diminution des postes

11 200 postes supprimés dans le budget (éduc nationale)

90 000 suppressions prévues d’ici 2012

23 postes sont créés dans le 44 pour 900 élèves supplémentaires (1 poste pour 39 élèves)

Elèves par classe en maternelle dans notre école

Elèves par classe, en primaire dans notre école

pas une seule ouverture de poste en maternelle dans le département

recul de l’accueil des 2 ans ; cette année aucun petit n’est compté dans les effectifs

8 suppressions des postes de RASED (réseau d'aide pour les enfants en difficulté)

diminution du nombre de titulaires-remplaçants

23 millions d’euros ont été débloqués pour les heures sup, ce qui équivaut à 560 emplois.

Nous exigeons la créations de 200 postes en LOIRE ATLANTIQUE !

suppression des samedis

la suppression des samedi libère 2 heures par semaine pour les élèves

les 2 heures libérées seront consacrées aux élèves rencontrant des difficultés d'apprentissage.

Comment les placer pour les élèves ?

Midi : moment de repas et de détente

Soir : fatigue après la journée (une des plus longues du système)

Comment les organiser ? En équipe de suivi ? Un enseignant sur chaque type de difficulté ?

Les nouveaux programmes

Personne ne peut croire qu'il suffirait de changer les programmes pour diviser par 3 l'échec scolaire, comme le clame le ministre.

Les programmes actuels (2002, modifiés en 2007) n'ont pas été évalués et on nous en impose des nouveaux (écrits par on ne sait qui) ne prenant absolument pas en compte le travail des professionnels

S'il suffisait de répéter mécaniquement le modèle d'il y a 50 ans, cela se saurait.

Ne tiennent pas compte des études sur le développement de l’enfant. Certaines notions sont demandées trop tôt pour être comprises par tous.

Mettent l’accent sur des procédures mécaniques et sur la mémorisation ce qui ne permet pas d’apprendre à chercher et à réfléchir. Les élèves auront donc des difficultés à savoir comment et quand les appliquer .

La maternelle risque de devenir un faux CP qui valorisera le par cœur au lieu d’aider les enfants à comprendre ce que c’est qu’un écrit et quel est le rapport entre ce qui est dit, lu et écrit.

Place réduite de certaines matières (ex : histoire géo au cycle 3)

Les évaluations : on ne sait pas encore ce qui va nous arriver et comment sera réalisé le lien entre les nouveaux programmes et les évaluations. Il ne faut pas oublier qu’il est prévu de publier sur le net les résultats aux évaluations, par écoles ! Cela mettra en concurrence des écoles sur des résultats qui ne seront pas significatifs.

Des incohérences : pourquoi l’histoire de l’art ? Pourquoi la disparition de l’heure de sport ?

Les stages de remise à niveau (pendant les vacances)

Il est mis en place des stages (5 fois 3 heures) pour des élèves de CM en difficulté pendant les vacances

Ils se feront sur la base du volontariat et seront rémunérés en heures supplémentaires

Des incohérences : on ne sait pas qui, où et comment ce se fera

Avec cette mesure, les enfants les plus en difficulté enchaîneraient les semaines d'école avec une seule semaine de vraie vacances

En fin Juin, au lieu de partir en vacances comme leurs camarades, ils devraient rester une semaine de plus à l'école! Il ne faut vraiment pas connaître le fonctionnement des écoles et des enfants pour proposer de telles solutions!

Avec les 23,5 millions d'euros débloqués pour rémunérer les enseignants volontaires ce sont 560 emplois d'enseignants pour l'école primaire (imaginons 560 emplois supplémentaires pour les réseaux d'aide?

Publié dans Actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article