AG du 30 avril 2008 - Nantes

Publié le par Webmaster

160 collègues se sont réunis en Assemblée Générale à l’appel de l’intersyndicale 1er degré.

 

 

 La première partie consacrée à l‘état de la mobilisation et le compte rendu des réunions avec les parents dans les école. Il en ressort  que beaucoup de réunions sont organisées par les collègues, la FCPE ou des amicales laïques dans tout le département. En général, un tiers des parents sont présents à ces réunions et très demandeurs d’informations sur les réformes en cours dans l’Education Nationale. Il apparaît également que beaucoup de parents sont prêts à faire des actions avec les enseignants (pétitions, lettre au président, blocage d’école, banderole …) et préparent le rassemblement du 3 mai à 14h30 devant la préfecture de Nantes et à Saint-Nazaire décidé à l’AG précédente.

Il a été rappelé l’importance de continuer à informer les parents et les enseignants pour répondre à la désinformation du gouvernement et gagner la bataille de  l’opinion publique.

 

Perspectives :


La grande majorité des présents réclame le retrait des mesures Darcos.

L’AG du 30/04 a voté pour la tenue d’une AG à l’issue de la manifestation du 15 mai pour décider de la poursuite de l’action.

Un vote indicatif a montré qu’une large majorité des collègues présents sont pour partir sur un mouvement reconductible à partir du 15. Il est important d’en discuter dans les écoles avec les collègues et de commencer à nous faire remonter rapidement les taux de grévistes.

Un préavis de grève sera déposé pour le 16 mai et le 17… pour permettre une reconduction si elle est décidée lors de l’AG du 15/05, il faut donc y être présents et en masse.

De nombreux collègues ont conscience aussi de l’importance de la manifestation nationale du 18 mai à Paris à l’appel de la FSU et réclament un positionnement intersyndical sur cette question.


 

Des interventions de collègues ont rappelé :

 

. notre rejet des mesures Darcos ( par conséquent nous devons refuser de participer aux réunions ou concertations pour la mise en place des « deux heures ».)

. l’importance de la convergence des luttes pour répondre à une politique gouvernementale qui attaque sur tous les fronts nos acquis sociaux et les services publics.

 

Publié dans AG et réunions

Commenter cet article